Viaposte, un poids lourd de la transition écologique du transport routier

Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share via Email
RSE

En France, le secteur du transport routier de marchandises, dont Viaposte est l’un des grands acteurs en tant que commissionnaire, est actuellement en quête de carburants plus propres permettant de réduire les émissions de CO2 tout conservant des conditions de ravitaillement et d’autonomie comparables au gasoil.

« Le transport lourd est le plus complexe à décarboner du fait des limites technologiques actuelles. Il n’existe pas de solution unique. Aussi, chez Viaposte, nous avons décidé de déployer un mix de solutions » témoigne Christophe Baboin, Directeur général de l’activité Transport de Viaposte.

Biogaz, électrique et hydrogène : Viaposte multiplie les initiatives

Après l’inauguration de sa première station GNV début 2021 sur l’une de ses plateformes logistiques en Ile-de-France (département 77), Viaposte a mené de nombreuses autres initiatives main dans la main avec ses 600 transporteurs partenaires :

  • La mise en circulation d’un 1er poids lourd électrique, suivi de deux autres depuis, pour le compte de La Poste / Colissimo
  • La signature d’une tribune des échos sur la question du transport et de la transition écologique ; adressée aux eurodéputés, aux directions générales européennes CLIMA, MOVE, GROW et aux conseillers des ministères français référents
  • La participation à une coalition pour le retrofitage hydrogène de 10 000 camions par an
  • L’organisation pour la 2ème année consécutive d’une rencontre annuelle réunissant ses plus gros transporteurs partenaires autour de la question de la décarbonation et des actions conjointes
  • La mise à disposition d’ici 2030 d’un outil de calcul du coût de la décarbonation
  • La bascule de plusieurs liaisons de transport aux énergies vertes, avec notamment plus de 225 000 km effectués au biogaz depuis le début de l’année et 1,3 million de km au biocarburant.

Les biocarburants, une solution alternative immédiate

Viaposte s’est associé à plusieurs de ses transporteurs partenaires nationaux et régionaux afin d’amorcer la bascule de certaines liaisons gasoil ou diesel acheminant les marchandises de ses clients aux biocarburants de type HVO et B100.

Ces carburants liquides issus de la transformation de matières végétales telles que le blé, le colza, le tournesol ou la pomme de terre ainsi que de déchets comme les huiles de cuisson ou les graisses animales, permettraient de réduire de plus de 60% les émissions de gaz à effet de serre.

 

Le choix du HVO avec les transports Ouzouer

Avec pour objectif une bascule de tout son parc de poids lourds au biocarburant HVO soit 7 véhicules et suite à l’installation d’une cuve de 22 000 L sur son site de Beauce-la-Romaine (41), le partenaire Ouzouer permet à Viaposte de passer sept de ses liaisons transport effectuées en région centre-Val de Loire en HVO. Cela correspond à 405 450km/an qui sont désormais effectués au biocarburant.

Ouzouer Transport décarbone le transport routier

 

« J’ai proposé à Viaposte de basculer vers le biocarburant HVO car c’est une solution économique pour décarboner le transport et qui ne nécessite aucune adaptation spécifique sur les véhicules. » témoigne Mr Béguin, gérant des transports Ouzouer.

À quantités brûlées égales, le HVO permettrait la réduction de :

  • 65 % des émissions de CO2
  • 85% des particules fines par rapport au diesel
  • Des émissions de NOx presque nulles.

 

Bascule d’une liaison au B100 avec les transports Couvert Muret

Viaposte a basculé de nouvelles liaisons de transport au B100, dans la zone des Pays-de-la-Loire grâce aux transports Couvert Muret. 141 472 km / an sont désormais décarbonés.

« Comme nous l’avions déjà fait avec plusieurs clients du bassin nantais, nous avons proposé à Viaposte de convertir une partie de nos liaisons à l’utilisation du carburant OLEO 100. Notre société souhaite se doter d’une stratégie RSE claire et acceptable par nos clients en termes de coûts, de contrainte technique, etc.

Ces liaisons constituent une première étape avant d’autres développement. Concernant le B100, à ce jour 3 cuves privatives sont implantées sur nos sites et font travailler environ 25% de notre parc global. Nous étudions également l’ensemble des alternatives existantes comme le biogaz et surtout l’électrique » précise M. Baudoin, gérant des transports Couvert Muret.

Transition écologique du transport routier Transition écologique du transport routier

Le B100, composé à 100% de colza français produit sur le territoire national, permettrait la réduction de :

  • 60% des émissions de gaz à effet de serre par rapport au gazole
  • 80% des émissions de particules fines et ultrafines.

Continuez de suivre l’engagement de Viaposte dans la décarbonation du transport de marchandises sur nos réseaux sociaux

 

Du nouveau

chez VIAPOST !

geiq impact viaposte
programme apollo - Lean management
Décarbonation du transport routier chez Viaposte